Vous avez grandi avec les Six Compagnons de Paul Jacques Bonzon ?
Avec Alice et le club des cinq ?
vous avez aimé ?
Et bien alors, dites NON.

Non à la ré-édition qui dévoie le texte original.

Sous prétexte que le texte a vieilli, que le vocabulaire est désuet, qu'il faut remettre au goût du jour les histoires pour les jeunes d'aujourd'hui, on simplifie, on abêtit, on vulgarise, on ne respecte pas les auteurs.

Exit le passé simple, tout est réécrit au présent. Exit des mots tels que "roulotte" considéré comme désuet...
Et je ne parle pas des illustrations qui rendent vulgaires les personnages.

Refusez de donner à vos enfants et petits enfants la dernière version.
Un beau texte avec des beaux mots, de belles phrases vaut mieux qu'une soupe insipide et lisse.

Tellement lisse que les Six Compagnons glissent de la bibliothèque verte à la bibliothèque rose !

Voici une idée de l'évolution des couvertures :
la première est la couverture ancienne cartonnée, ma version.
la deuxième est la couverture souple, celle de mes enfants
la troisième.... no comment

six_comp_croix__rousse     six_comp_de_la_croix_rousse_92     60203648
Ma version    celle de mes enfants    version à bannir

six_comp_scotland_yard     six_comp_a_scotland_yard_90     60203673

Je ne veux même pas aller ouvrir un de ces livres afin de connaître le sort réservé aux traboules lyonnaises...

Et le même lessivage a été fait à Alice :

Petit exemple de ce lissage (merci Marie(clic) ):
Extrait de "Alice au bal masqué", de Caroline Quine, version 1962...
“Ce costume te va à ravir, Alice”, dit la vieille Sarah. Elle enveloppa la jeune fille d'un regard plein de tendresse, puis ajouta en souriant: “Il te donne, de plus, un air si mystérieux....”
Alice Roy achevait de s'habiller pour le bal masqué auquel elle était invitée ce soir-là chez les parents de Gloria Harwick, son ancienne camarade de lycée. Elle devait s'y rendre en compagnie de Ned Nickerson, ami d'enfance qui se faisait volontairement son chevalier servant. Pour l'occasion, elle avait revêtu un déguisement de grande dame espagnole: longue robe rouge à volants et mantille de dentelle.
Debout devant sa psychée, Alice assura soigneusement la perruque brune qui dissimulait ses boucles blondes. Un loup de satin noir au bavolet de tulle dissimulait entièrement son visage, ne laissant voir que les yeux bleus, pétillant de malice derrière les fentes du masque.

Le même extrait, version 2008 :
“Ce costume te va à ravir, Alice”, affirme Sarah.
Elle ajoute en souriant:
-Il te donne un petit air mystérieux...
Alice Roy achève de s'habiller pour le bal masqué auquel elle était invitée ce soir-là chez les parents de Gloria Hendrick, une ancienne camarade de lycée. Elle doit s'y rendre en compagnie de Ned Nickerson, son chevalier servant. Pour l'occasion, elle a revêtu un déguisement de grande dame espagnole: longue robe rouge à volants et mantille de dentelle. Debout devant son miroir, Alice ajuste soigneusement la perruque brune qui dissimule ses boucles blondes. Un loup de satin noir cache son visage, ne laissant apparaître que ses yeux bleus pétillant de malice.

Rire et sourire, ce n'est pas pareil il me semble. Et adieu la tendresse en 2008....
La simplification du vocabulaire est une insulte à l'intelligence des enfants.

Le club des Cinq ? Même combat ? Bientôt, ce sera Oui-Oui niveau lecture !

Ici un article pour lire les "évolutions" de texte du club des 5 : MARIANNE (clic)
QUE CHOISIR de janvier 2012 consacre aussi une page à cette révision.

Qu'adviendra-il de Zola quand les enfants élevés à l'édulcorant littéraire auront l'âge de le lire ? Il va entrer dans la bibliothèque verte ? Et Baudelaire ? Et tous les classiques ?

Et ne me dites pas qu'on n'a pas le choix.
Ressortez vos livres.
Ou allez chez Emmaüs, c'est chez eux que j'ai refait la collection des Six Compagnons pour mes enfants.
Et si vous les voulez neufs, on arrive encore à trouver certains en rayon.

Des forums en parlent : ICI et LA et LA encore